Prendre rendez-vous

SÉCHERESSE OCULAIRE

Sécheresse de l’adulte ou de l’enfant.

Vous trouverez dans cette rubrique les explications et les solutions envisagées.

En savoir plus

La sécheresse oculaire se manifeste par des sensations d’irritation oculaire, sensation de grain de sable, picotements, mauvaise qualité de vision, fatigue.

Les larmes sont nécessaires à la lubrification et protection de l’oeil:

  • indispensable pour garder la cornée lisse et transparente et garantir la qualité de vision
  • évacuer les déchets et débris présents dans la fente palpébrale,
  • assure le transport et la protection du système immunitaire.

Très schématiquement, les larmes sont composées d’eau, sécrétée au niveau de la glande lacrymale et d’une couche de graisse,  répartie en surface, qui va limiter l’évaporation de l’eau. La partie lipidique est sécrétée par les glandes de Meibomius situées au bord de la paupière.

Le battement des paupières permet de répartir uniformément les larmes à la surface du globe oculaire.
La perturbation d’un seul de ces éléments peut provoquer des symptômes de sécheresse oculaire.

2 grands mécanismes

  1. Hyperévaporation et perte de la qualité des larmes
    • Infection, inflammation, allergies, médicaments, blépharites, rosacées, environnement…. à traiter par des soins de paupières + substituts lacrymaux + traitement spécifique de la cause.

  2. Hyposécrétion et diminution de la quantité de larmes
    • Médicaments, syndrome de Gougerot Sjögren, dysthyroïdie, ménopause, paralysie faciale, … à traiter par substituts lacrymaux et pose de bouchons lacrymaux.

POSE DE BOUCHONS LACRYMAUX

Ils sont utilisés lorsqu’il existe une sécheresse avec manque de larmes et/ou lorsque l’instillation de gouttes dans la journée est trop fréquente et pénalisante.

Le principe est mécanique : boucher le point lacrymale inférieur, et parfois supérieur, pour limiter l’évacuation des larmes et donc favoriser l’humidification de l’oeil.

Avantages

  • réalisé au cabinet, sous simple anesthésie locale par gouttes,
  • indolore et rapide. Vous pourrez immédiatement reprendre vos activités habituelles,
  • Il n’y a pas de traitement particulier hormis les larmes artificielles habituelles.
  • en partie remboursé

Inconvénients

  • rares et bénins
  • le bouchon peut sauter et nécessitera une nouvelle pose.
  • un larmoiement initial peut apparaître mais régresse en général au bout d’un mois (le temps que le nouvel équilibre se fasse)
  • rarissime infection sous le bouchon nécessitant son retrait

Le bouchon est habituellement retiré au bout de 3 mois mais peut également être laissé en place et surveillé.

Le Dr GRASSWILL pratique l’ensemble de ces techniques et saura vous conseiller.

En savoir plus