Prendre rendez-vous

Chirurgie de la presbytie

La presbytie, c’est la perte de l’accommodation, c’est à dire de la mise au point en vision à toutes les distances.

La chirurgie réfractive peut diminuer voire annuler la dépendance aux lunettes ou lentilles en vision de près.

En savoir plus

Qu’est-ce que la chirurgie de la presbytie

1/ 6

La presbytie, c’est la perte de l’accommodation, c’est à dire de la mise au point en vision à toutes les distances.

Elle se manifeste par la difficulté à voir de près. “ Les bras s’allongent “.

La presbytie apparaît en général vers 40-45 ans. On ne peut pas y échapper.

Elle se surajoute aux autres défauts de vision (myopie, hypermétropie, astigmatisme)

La chirurgie réfractive peut diminuer voire annuler la dépendance aux lunettes ou lentilles en vision de près.

Intervention sûre et efficace, la chirurgie de la presbytie n’est cependant pas miraculeuse et demande de revoir ses exigences visuelles.

On ne retrouve pas sa vue de 20 ans.

La notion de compromis visuel est obligatoire: pour gagner de près sans correction, on perd toujours un peu de loin. Les contrastes sont également diminué et un éclairage correct sera nécessaire en lecture.

Le traitement sera donc toujours adapté au cas par cas et discuté avec le patient, en fonction de son mode de vie.

La chirurgie de la presbytie a ses limites. Elle ne s’adresse pas par exemple aux personnes qui conduisent beaucoup la nuit ou aux travailleurs de précision.

Une correction d’appoint pour certaines tâches de près ou de loin pourra être nécessaire.
Il faut donc bien comprendre les principes de cette chirurgie avant de l’envisager.

Principes généraux de l’opération de la presbytie: Monovision et Multifocalité

2/ 6

Avant d’opérer, il faut que la presbytie soit bien installée: à partir de 45-50 ans.

Aucune technique, à ce jour, ne permet de rajeunir le cristallin et de restaurer l’accommodation naturelle, perdue avec l’âge.
Pour mieux voir de près sans correction, le compromis visuel est basé sur la Monovision et/ou la Multifocalité, quelle que soit la technique utilisée: Presbylasik ou PRELEX.

Monovision

La Monovision est une façon de corriger la presbytie.

Normalement, les deux yeux travaillent ensemble pour produire ce que l’on appelle la vision binoculaire.

Néanmoins, le plus souvent, le cerveau tend à privilégier un oeil pour la vision de loin et l’autre pour le près ( oeil directeur ou oeil de visée est souvent dominant de loin).

Beaucoup de personnes ont, sans s’en rendre compte une monovision naturelle.

Depuis longtemps, ce principe d’oeil dominant/dominé est mis à profit avec succès par les contactologues: une lentille corrige l’oeil dominant en vision de loin alors que sur l’oeil dominé la correction est adaptée pour voir de près. Avec les 2 yeux ouverts, vous voyez de loin et de près.

En monovision, la vision binoculaire et donc la perception de la profondeur, pour la conduite par exemple est préservée. Mais un oeil voit plus clair de loin alors que l’autre oeil voit mieux de près.

Il est bon de tester la tolérance de cette monovision au cabinet ou quelques jours dans la vie courante avec des lentilles d’essai avant de se décider pour la chirurgie. Certaines personnes ne la supportent pas.

L’avantage de la monovision est sa simplicité de mise en oeuvre et la bonne préservation des contrastes.

Elle diminue néanmoins un peu la sensation de relief.

Multifocalité

La Multifocalité permet d’augmenter la profondeur de champs et de diminuer la dépendance aux lunettes.
Le principe est de créer différentes zones pour la vision de loin, intermédiaire et de près sur chaque oeil. La correction se fait au laser sur la cornée (PresbyLASIK) ou grâce à un implant intra-oculaire (PRELEX).

On induit des aberrations optiques mesurées, pour gagner en vision de près tout en préservant la vision de loin.

L’avantage est que la vision des reliefs est préservée.

En contre partie, des halos et éblouissements sont présents. Perceptibles le soir autour des sources de lumière (phares de voiture, lampadaires…), présents initialement dans la majorité des cas, ils s’estompent généralement avec le temps.

Dans un très faible pourcentage de cas, ces halos peuvent rendre la conduite nocturne difficile
Le plus souvent, l’association de Monovision et de Multifocalité sera utilisée pour potentialiser le gain visuel sans correction en limitant les aberrations optiques.

Le compromis visuel : Revoir ses exigences visuelles

3/ 6

Une fois que l’on a bien compris les principes de correction de la presbytie on comprend que la chirurgie ne redonne pas sa vue de 20 ans.

Le but est de se libérer des contraintes de la vie courante mais la chirurgie a ses limites:

  • la vision des caractères très petits (notices de médicaments, ingrédients)
  • nécessité d’un éclairage suffisant en lecture
  • vision de loin très fine (conduite de nuit)
  • installation sur 3 à 6 mois de l’efficacité maximum (cicatrisation et adaptation du cerveau au nouvel équilibre)
  1. Avantages
      • LIBERTE. Après chirurgie réfractive de la presbytie, plus de 90 % des patients ne portent pas de lunettes pour l’essentiel de la vie courante.
      • SURE ET FIABLE. La correction est stable dans le temps, et permet de corriger la plupart des défauts visuels associés et notamment l’astigmatisme.
      • Les performances visuelles s’améliorent avec le temps, et les résultats sont optimisés par l’opération des deux yeux.
  2. Inconvénients possibles
      • Tous les patients ne peuvent pas bénéficier de la chirurgie réfractive
      • Exceptionnellement, le cerveau n’arrive pas à s’habituer à la nouvelle vision produite et une retouche est nécessaire
      • Certaines professions ou certaines activités peuvent contre-indiquer la chirurgie réfractive
      • Les halos, perceptibles le soir autour des sources de lumière (phares de voiture, lampadaires…), présents initialement dans la majorité des cas, s’estompent généralement avec le temps.
      • Dans un très faible pourcentage de cas, ces halos peuvent rendre la conduite nocturne difficile.
      • Des phénomènes d’éblouissement sont également signalés avec une augmentation de la sensibilité à la lumière, ce phénomène s’atténuant après quelques mois, et facilement compensé par le port de verres teintés.
      • Une fatigabilité visuelle est parfois ressentie, liée à une réduction modérée de la sensibilité aux contrastes. Un éclairage plus important pour les activités de lecture est le plus souvent suffisant, plus rarement des verres d’appoint.
      • Un port occasionnel de lunettes peut également être proposé lors de la conduite nocturne ou pour l’ordinateur ou la lecture prolongée.

      Au total, la chirurgie de la presbytie est une excellente technique pour se libérer des lunettes et gagner en autonomie sans correction. Les principes de la correction et leurs conséquences doivent êtres compris et acceptés avant de se décider.

      Le type de chirurgie, PRESBYLASIK ou PRELEX sera adaptée à votre mode de vie et votre âge.
      Le Dr GRASSWILL pratique l’ensemble de ces techniques et saura vous conseiller.

PRESBYLASIK

4/ 6

C’est le traitement de la presbytie par remodelage cornéen au laser EXCIMER.

Il est proposé à partir de 45-50 ans.

Le déroulement de l’opération est identique à un LASIK mais la programmation du profil de traitement sera adaptée à la correction de la presbytie. Les autres défauts optiques sont corrigés dans le même temps.

En ambulatoire, sans douleurs, le traitement est sûre, efficace et permet de se libérer des lunettes dans 90% des actes de la vie courante.
Vous pourrez rapidement reprendre votre vie normale mais par rapport au LASIK, la récupération sera plus progressive.

L’efficacité maximum s’installera en 3 à 6 mois., La qualité et acuité en vision de loin sera la plus lente à récupérer (phénomène cicatriciel et adaptation cérébrale).
Un bilan approfondi et des tests visuels spécifiques sont réalisés (déterminer les dominances oculaires, éliminer les contre-indications rétiniennes…) . Plusieurs visites peuvent être nécessaire avant de programmer la chirurgie.

Avantages

  • rapide, indolore
  • chirurgie de la cornée. Pas de pénétration intra-oculaire
  • permet de restaurer une vision confortable et de s’affranchir de ses lunettes dans la plupart des activités de la vie quotidienne

Inconvénients

  • le laser remodèle la cornée, mais pas le cristallin qui est responsable de la presbytie. Ce traitement ne peut donc pas arrêter sa progression.
  • La vision de loin est plus lente à récupérer.
  • effets photiques (halos, éblouissements, contraste) liés à la multifocalité (mais qui s’estompent avec le temps).

Chirurgie du cristallin clair

5/ 6

C’est le traitement de la presbytie par extraction du cristallin et mise en place d’un implant intra-oculaire de puissance adaptée.

Tous les défauts optiques peuvent être corrigés.

La correction sera basée sur la bascule et/ou la multifocalité.

Le PRELEX est proposé à partir de 50-55ans, lorsque le cristallin commence à perdre sa transparence.

Le principe est le même que pour la chirurgie de la cataracte. D’ailleurs, après cette opération vous ne ferez plus de cataracte.

En ambulatoire, sous anesthésie locale, sans douleurs, le traitement est sûre, efficace et permet de se libérer des lunettes dans 90% des actes de la vie courante.

L’intervention est réalisée, patient allongé sur le dos, en milieu chirurgical stérile, sous microscope. La durée est de 30 minutes à 1 heure.

Elle représente un geste chirurgical majeur, car l’oeil est incisé pour en extraire le cristallin qui est remplacé par une lentille artificielle placée derrière la pupille. Des risques spécifiques existent donc, ils sont exceptionnels mais potentiellement graves, et  vous seront exposés lors de la consultation. Ces risques sont les mêmes que pour la chirurgie de la cataracte.

Après l’opération, dès le lendemain, vous pourrez rapidement reprendre votre vie normale.

L’efficacité maximum s’installera en 3 à 6 mois., La qualité et acuité en vision de loin sera la plus lente à récupérer (phénomène cicatriciel et adaptation cérébrale).

Un bilan approfondi et des tests visuels spécifiques sont réalisés (déterminer les dominances oculaires, éliminer les contre-indications rétiniennes, biométrie …) . Plusieurs visites peuvent être nécessaire avant de programmer la chirurgie.

Avantages

  • rapide, indolore
  • efficace
  • récupération rapide
  • pas de cataracte plus tard
  • Stop l’évolution de la presbytie

Inconvénients

  • risques spécifiques de la chirurgie à globe ouvert (les mêmes que pour la cataracte donc exceptionnels mais potentiellement graves).
  • effets photiques (halos, éblouissements, contraste) liés à la multifocalité (mais qui s’estompent avec le temps).
  • coût (implants sur mesure).

LIEUX D'INTERVENTION

6/ 6

Les interventions se dérouleront à la Clinique de la Vision Strasbourg ou à la Clinique Ste Odile Haguenau, en ambulatoire.

Le plateau technique est à la pointe des dernières avancées en matière de chirurgie réfractive et évolue avec elles.

Comme toute chirurgie, la chirurgie n’échappe pas à la règle que le risque zéro n’existe pas. Le rapport bénéfice/risque vous sera clairement expliqués lors du bilan préopératoire.

Le matériel utilisé et notre expérience permettent de limiter  ce risque.

Les suites opératoires sont habituellement simples et l’éviction sociale est courte.

La récupération visuelle est rapide et dépend du type de chirurgie réalisée:
Titulaire du DIU chirurgie réfractive, de la cataracte et de la myopie, associé et praticien à la Clinique de la Vision Strasbourg, Centre n°1 en chirurgie réfractive en Alsace, le Docteur GRASSWILL connaît et pratique l’ensemble de ces techniques.

En savoir plus